Écologie

Atelier d’éco-rénovation et 5@7 spécial certification Éco-Courtier

Plus que quelques jours avant l’arrivée du printemps! Avec lui s’en vient aussi le gros ménage traditionnel et de bonnes rénovations pour améliorer l’état de votre habitation.

1- L’atelier éco-réno du samedi 25 mars, de 13h30 à 15h00, aux bureaux de Via Capitale du Mont-Royal : 1152 avenue du Mont-Royal Est

Pour devenir de vrais as de la réno, ne manquez pas notre atelier gratuit d’éco-rénovation qui se déroulera dans la vitrine écologique de nos bureaux de Via Capitale du Mont-Royal, le samedi 25 mars de 13h30 à 15h00. Au programme, une panoplie d’informations très utiles à prendre en note et à appliquer dans vos travaux futurs.

En exemple concret, nous parlerons de la vitrine écologique de notre agence, un espace certifié et crée grâce à l’outil Écorénovation d’Écohabitation. Nathalie Clément, directrice de Via Capitale du Mont-Royal, vous expliquera en détail les étapes d’une telle rénovation. Vous pourrez ainsi voir les différents matériaux et découvrir comment faire certifier vos rénovations par Écohabitation.

Confirmez votre présence ici via Facebook ou par courriel

 

2- Le 5@7 Éco-Courtier du jeudi 30 mars, aux bureaux de Via Capitale du Mont-Royal : 1152 avenue du Mont-Royal Est

Toujours dans une thématique écologique, notre courtière et éco-courtière Hélène Chebroux vous convie à un 5@7 tout spécial le jeudi 30 mars adressé autant aux courtiers qu’au grand public, ayant pour but de démystifier la certification d’Éco-Courtier que trop peu de gens connaissent.
Nous savons que des rénovations peuvent être un véritable casse-tête, cet événement a justement été mis en place pour répondre à vos interrogations, pour vous aider à savoir par où commencer et ce à un coût raisonnable.
Il sera donc question de l’écologie dans l’immobilier, mais nous dévoilerons également des rabais et concours exclusifs, le tout dans une ambiance bon enfant autour de breuvages et de collations.

L’événement est entièrement gratuit mais les places sont limitées, alors confirmez-nous dès que possible votre présence en vous inscrivant ici.

Courtiers, acheteurs, vendeurs ou simplement curieux de l’immobilier et amateurs de rénovations écologiques, n’oubliez pas de réserver pour ces deux dates, on a hâte de vous y voir!

D’ici-là, suivez-nous sur Facebook, Instagram et Twitter

Le 5@8 éco-fashion et réseautage d’affaires du Plateau

vc-networking-cover

Le jeudi 13 octobre dernier s’est déroulée une rencontre de réseautage un peu particulière dans les locaux du Plateau de l’agence immobilière Via Capitale du Mont-Royal.

img_1150

Dans un 5@8 éco-fashion et réseautage d’affaires, les professionnels de tous domaines confondus étaient conviés à jaser et à faire de belles trouvailles vestimentaires de manière éco-responsable.

ecocourtier-reseautage-plateau

À l’origine de ce concept peu commun chez Via Capitale du Mont-Royal, notre courtière éco-responsable, Hélène Chebroux. Femme d’affaires, femme de mode et femme engagée dans le développement durable, nous avons voulu en savoir davantage sur elle et sur son événement.

58-eco-fashion

D’où t’es venue l’idée d’un tel événement?

J’ai toujours adoré organiser des évènements de réseautage, qu’ils soient formels ou informels, car ils permettent à une communauté de se retrouver, d’échanger et de partager sur différents sujets, et en général sur une même vision de la vie et des affaires, en plus de permettre à ses membres d’élargir leur réseau de contacts. La conscience citoyenne étant au cœur de mes valeurs, de celles de mon réseau en général, et de Via Capitale, j’ai voulu associer les différents domaines dans lesquels je suis investie, à savoir l’immobilier durable et la vente de vêtements de seconde main, et les relier par cette ligne directrice qu’est l’éco-responsabilité. Consommer responsable, que l’on parle de s’habiller au quotidien ou de l’achat d’une maison via la sollicitation des services d’un courtier immobilier, c’est finalement la même chose, il s’agit de faire des choix de consommation éthiques et cohérents.

58-eco-fashion-4

Où déniches-tu tes perles vestimentaires de seconde main?

J’ai découvert la vente de seconde main en 2009, à l’époque c’était beaucoup moins développé et les gens étaient un peu moins conscientisés. Il faut savoir qu’il y a encore beaucoup d’a priori sur cette pratique, et en parallèle de désinformation par rapport aux pratiques plus standard de consommation de vêtement; notamment des gens qui n’aiment pas ‘’porter un vêtement qui a déjà été porté’’ : mais savent-ils que les vêtements neufs qu’ils achètent dans les grandes enseignes de ce monde sont bourrés de produits chimiques qui sont extrêmement nocifs pour leur santé ? Sans compter que l’argent (et en général un bon montant) qu’ils donnent à ces mêmes grandes enseignes va probablement non seulement encourager le fast-fashion, qui ne respecte ni l’humain ni l’environnement dans ses processus de fabrication, mais pire, enrichit de gros groupes et contribuent à affaiblir l’économie locale. Choisir un vêtement de seconde main, c’est effectivement contribuer à faire tourner son économie locale, et c’est avoir la certitude d’où provient le vêtement également, donc la transparence est au rendez-vous.

Pour ma part, j’aime les pièces uniques, particulièrement vintage, qui ont une histoire, un vécu. J’en ai ramené beaucoup d’Europe mais j’en ai également trouvé beaucoup ici dans les friperies à Montréal et via d’autres filles qui vendent leurs vêtements pour renouveler leur garde-robe. Je rencontre beaucoup de filles via les vide-dressing au jour le jour, car je m’entoure de personnes qui consomment avec le même souci d’achat éthique que moi, et je prend un véritable plaisir à savoir d’où vient l’item, quel est son passé, possiblement comment il a été fabriqué. De plus en plus de gens passent par les réseaux sociaux depuis ces dernières années pour acheter leurs vêtements de particulier à particulier, et c’est une tendance dont je ne peux qu’être très satisfaite.

vitrine-ecologique-reseautage-plateau

Comment intègres-tu l’écologie dans tes pratiques immobilières?

Je tiens à exercer mes pratiques de courtage immobilier selon mes valeurs, soient l’intégrité, l’éthique, la transparence et le souci de l’humain et de l’environnement. Je pose au jour le jour des actions qui permettent de me catégoriser comme courtier éco-responsable, notamment : réduire ma consommation de papier notamment en utilisant la signature électronique, encourager l’utilisation du transport communautaire et du vélo, fournir à mes clients des références comme des entrepreneurs, architectes et inspecteurs qui travaillent également en respectant l’environnement, informer mes clients sur les différents projets d’habitations vertes qui voient le jour, leur donner des informations sur l’efficacité énergétique de leur maison, les conseiller quant à d’éventuelles rénovations écologiques ainsi que les différentes subventions et avantages financiers offerts par le gouvernement à cet effet. Et surtout leur fournir toutes ces données avec la transparence et l’intégrité la plus absolue.

 

Quel(s) conseil(s) peux-tu donner aux montréalais pour réduire leur impact sur l’environnement?

Comme je le soulevais plus haut, réduire son impact environnemental est avant tout un ‘’mindset’’ à intégrer à son mode de vie. Plus les montréalais seront informés, mieux ils comprendront que leurs choix de vie et de consommation sont liés de près à leur santé, à celles de leurs enfants, et à l’environnement qui les entourent. Si l’on désire vivre dans un monde meilleur, alors c’est à nous de faire en sorte qu’il devienne meilleur. Il ne faut surtout pas être défaitiste et se dire que l’on a aucun impact, car c’est faux, nous en avons bel et bien un : consommer, c’est voter; ne serait-ce que dans nos petits achats de tous les jours et dans nos choix de vie les plus basiques, nous contribuons à changer petit-à-petit notre système basé sur l’ultra-performance, la production de masse et le profit à outrance. Choisir un produit local versus un produit issu de la production de masse et d’une grosse enseigne et qui a voyagé sur 3 continents avant de se rendre à nous, c’est déjà une grande avancée. Alors oui, s’informer et poser de petites actions au jour le jour reste le meilleur conseil que j’aurais à leur donner.

58-eco-fashion-3

Quels conseils à donner aux propriétaires pour rendre leur maison plus écologique?

Faites appel à des fournisseurs de choix pour vos rénovations : que l’on parle de peinture, d’isolation ou de système de plomberie, il est important de choisir des matériaux durables qui vous rapporteront beaucoup sur le long terme. N’hésitez pas à consulter les pages vertes d’ÉcoHabitation qui représentent une ressource incontournable en la matière. De plus, assurez-vous d’entretenir comme il faut votre propriété, d’ajouter des plantes, d’aérer, d’avoir un système de climatisation le plus naturel possible, et elle vous le rendra au centuple. Vous profiterez vous-même d’un espace de vie sain, auquel les acheteurs potentiels seront également sensibles lorsque viendra le temps de mettre votre propriété à vendre sur le marché immobilier !

Visitez le site web d’Hélène Chebroux pour plus d’informations !

Les bonnes pratiques pour réduire les allergies à la maison

Cette semaine à l’émission Les Oranges Pressées sur CIBL, on fait le point sur les bons gestes à adopter au quotidien à l’intérieur et à l’extérieur des maisons pour réduire l’impact des allergies.

Une bonne aération
Une pratique, qui devrait être un réflexe dans chaque maison, est de s’assurer de la bonne circulation d’air dans les pièces à risque telles que la salle de bain et la cuisine. Pour la salle de bain, vous aurez besoin d’un échangeur d’air efficace qui évacuera facilement l’humidité. Dans la cuisine, au minimum une hotte aspirante sera nécessaire pour faire circuler vers l’extérieur les graisses de cuisson.
Une bonne ventilation se combine à un dépoussiérage assidu. Passer régulièrement l’aspirateur, nettoyer les endroits oubliés tels que les hauts des portes et laver les draps plus souvent réduirait effectivement les allergies aux acariens.

Le greenwashing ou écoblanchiment
Les substances nocives dans les produits ménagers sont de plus en plus courantes. La dernière chose que l’on souhaite serait de mettre sa santé en danger en faisant son lavage! Il est donc conseillé d’utiliser autant que possible des produits sans parfum dont l’efficacité nettoyante est équivalente aux produits qui en contiennent.

Le Colloque Maisons Saines d’ÉcoHabitation
Événement annuel accès autour de la santé à la maison, le colloque Ma Maison en Santé d’ÉcoHabitation regorge de solutions simples et abordables pour prendre soin de soi, chez soi! Parmi les nombreux conseils à retenir, laisser les chaussures dans l’entrée ou dans un endroit clos plutôt que de les éparpiller partout dans la maison est préférable puisque nos souliers transportent avec eux pesticides et autres éléments néfastes de l’extérieur.

L’aide des plantes
Bien que les effets positifs des plantes ne soient plus à démontrer, un groupe de chercheurs de l’Université Harvard y a consacré une étude sur la place des plantes dans vos habitudes de vie. Le résultat met en évidence l’impact bénéfique des plantes dans notre quotidien en démontrant que les femmes résidant à moins de 250 mètres d’une zone de végétation ont une durée de vie plus longue que celles non exposées.
Les vertus des plantes sont aussi percevables dans les maisons, si vous décorez votre intérieur de verdure contribuant à purifier l’air. Les plantes araignées par exemple, filtrent de nombreuses impuretés.
L’aloès vera, très à la mode dans les épiceries, absorbe le formaldéhyde purifiant ainsi l’air et est également reconnue pour arrêter les ondes électromagnétiques.
Entourez-vous donc de végétation même dans votre propriété et vous verrez votre environnement moins pollué, le bruit atténué.

Retrouvez-nous chaque semaine pour de nouvelles chroniques et suivez-nous sur Facebook!

Espaces de vie extérieurs d’une propriété: sur quoi miser et à quel budget?

Cette semaine à l’émission Les Oranges Pressées sur CIBL, on s’interroge sur l’importance des cours et des pièces extérieures d’une propriété. Un décor extérieur qui nous tient particulièrement à coeur ne plaît peut-être pas forcément à des potentiels acheteurs. Quel budget est-il alors rentable de dépenser pour sa cour?

Les piscines creusées
Question régulièrement posée aux courtiers, une piscine vaut-elle les frais déboursés?
Les coûts d’une piscine creusée se situent entre 30 000 et 40 000$ mais peuvent aller jusqu’à 100 000$ selon le type d’aménagement désiré. Au moment de la revente, le logiciel Valeri estime à 10 000$ seulement la plus-value d’une propriété de banlieue avec une piscine creusée. Dans les quartiers centraux de Montréal, ce gain en capital est de 13 000$ en raison de la rareté de ce type de propriété. En revanche, si l’installation d’une piscine a pour but principal d’augmenter votre qualité de vie et que vous en faites usage au cours des 20 prochaines années, alors l’investissement est profitable!

Les faux-pas à éviter
Une superbe piscine intérieure dans une maison rénovée avec goût à Saint-Bruno ne s’est pas vendue malgré le luxe et la qualité de vie hors du commun qu’elle proposait. Les propriétaires ont alors décidés d’enterrer la piscine et de faire des chambres à la place. Cette propriété ne s’est tout simplement pas vendue avec sa piscine intérieure car elle ne correspondait pas aux attentes des acheteurs et était loin des standards immobiliers du quartier. Avant de mettre de l’argent dans un projet d’envergure, il est donc important de s’interroger sur la valeur des propriétés qui vous entourent. Penser toujours qu’un acheteur va vouloir payer le prix du marché mais ne voudra pas rembourser la totalité du montant des travaux!

Les piscines naturelles
Très agréables à regarder, les piscines naturelles ajoutent calme et sérénité à l’environnement de vie d’une propriété. Son filtrage naturel fait par les plantes permet un fonctionnement écologique et tout comme les piscines creusées, les dépenses varient entre 30 000 et 100 000$. Le risque avec ce type de piscines est de proposer un cadre de vie qui ne conviendra pas forcément à celui des futurs acquéreurs. Vous fermez ainsi des portes à d’éventuels acheteurs et compliquez le processus de remboursement des frais versés.

Les piscines hors-terre et les spas
Beaucoup moins chères que les deux piscines précédentes, ils faut compter entre 900 et 6 000$ pour une piscine hors-terre, jusqu’à 25 000$ pour un spa. Mais ces types d’installations divisent aussi les gens. Il y a donc des risques là encore de perdre des potentiels acheteurs pour qui le concept ne rejoint pas leurs intérêts.

Les balcons
En revanche, si il y a bien un espace extérieur qui mérite toute votre attention, c’est sur le balcon. Entretenir et améliorer son balcon, c’est une valeur sûre et peu coûteuse qui jouera en faveur de l’ensemble de la propriété. Quelle que soit la taille de votre balcon, il est tout à votre avantage d’y consacrer un budget pour recréer à votre manière un petit oasis de tranquillité même en ville! La boutique Le Balconier dispose d’ailleurs d’un choix diversifié de mobiliers pratiques conçus pour aménager même les plus petits espaces.
Retrouvez-nous chaque semaine pour de nouvelles chroniques et suivez-nous sur Facebook!

Le succès des mini-maisons sur le marché de l’immobilier, pourquoi?

Cette semaine à l’émission Les Oranges Pressées sur CIBL, on revient sur une phénomène planétaire qui revisite la philosophie de vie traditionnelle, j’ai nommé les mini-maisons ou tiny houses!

Ces petites maisons de 500 pieds carré ou moins ont occasionné un réel engouement à travers le monde. Et pour cause, elles remettent au goût du jour l’idée du vivre avec moins, repensent la notion de minimalisme et placent l’écohabitation sur un piédestal. Représentant l’idée extrêmement romancée, comme un rêve éveillé, d’une petite maison parfaite, pratique et au design épuré, ce concept fera cependant des heureux comme des malheureux!

Destiné à une vaste clientèle allant de la jeune génération aux plus vieux, n’habite pas dans une mini-maison qui le veut. En effet, les aires communes étant beaucoup plus restreintes que dans une maison standard, la vie à deux peut s’avérer compliquée. Sans parlé de l’espace non prévu pour une femme enceinte ou une famille qui s’agrandit. De plus, superficie réduite signifie moins d’intimité conduisant parfois à des querelles de couples.
D’un point de vue architectural, les mini-maisons possèdent des terrasses aussi grandes que la maison elle-même. Autrement dit, la majorité du temps est passée à l’extérieur, chose complexe dans une ville telle que Montréal avec des hivers longs et rudes!
Emménager dans une petite maison, c’est aussi être prêt à changer radicalement de mode de vie. Il faudra faire des concessions car étant donné la taille de l’habitation, 9/10ème de vos biens ne pourront être casés dans la nouvelle propriété. Ceci dit, c’est un très bon challenge pour se forcer à garder uniquement l’essentiel!

Le blogue de Ryan Mitchell explique bien les compromis que la vie dans une mini-maison impliquent lorsqu’il aborde les 20 sentiments (bons comme mauvais) que le propriétaire aura une fois installé.
Si vous faites parti des 50% des gens qui affirment trouver ce concept formidable, vous serez certainement d’accord avec les avantages indéniables de ces minuscules maisons. La petitesse de la demeure fait que la portion ménage est infime et que les préoccupations d’aménagement et de rénovation sont aussi moindre. L’aspect écologique est considérable et ravira les âmes écolos.
L’expérience vous tente? Sachez qu’une telle propriété coûte 28 000$ et que si vous réalisez que cette vie n’est pas pour vous, elle peut être revendue pour 30 000$, donc sans perte sur votre investissement.
Finalement, quelle que soit la taille de la propriété souhaitée, renseignez-vous sur les conditions pour toujours acheter en connaissance de cause!

 

Retrouvez-nous chaque semaine pour de nouvelles chroniques et suivez-nous sur notre page Facebook!

Chronique immobilière: Visite libre de trésors de l’immobilier

VC-Via-Capitale-Chronique immobiliere-oct14-2015

Cette semaine, on parle d’une activité intéressante, la visite libre de onze maisons d’exception le dimanche 18 octobre. Ces perles de l’immobilier québécois se distinguent par le travail de professionnels auxquels elles ont été soumises. Refaites, redésignées ou rénovées, elles sont passées entre les mains d’architectes et de designers pour les rendre extraordinaires.

Le projet ART par Via Capitale

Cette gigantesque visite libre s’inscrit dans le projet ART (Authentique, Respectable et Technologique) par Via Capitale. L’activité propose un tour d’horizon de quelques-unes des propriétés les plus originales de Montréal, en faisant également un arrêt par Saint-Antoine-sur-Richelieu, en Montérégie. À Montréal, des maisons, copropriétés, penthouse, condominiums ou lofts seront accessibles dans des quartiers tels que Hochelaga-Maisonneuve, le Vieux-Montréal, le Quartier Latin, le Plateau Mont-Royal ou encore la Petite Italie. Bien qu’unique en leur genre, chacune des propriétés a été rénovée ou construite dans un souci écoresponsable en mettant l’emphase sur l’écoénergie. Panneaux solaires ou système de récupération des eaux grises, les propriétés sont caractérisées par des composantes technologiques et des matériaux haut de gamme, utilisés avec beaucoup de goût.

Architectes, designers, propriétaires et courtiers

Sur place seront présents les architectes, les designers, les propriétaires des demeures et les courtiers pour répondre aux questions et fournir des informations pertinentes.

Cette visite s’adresse à ceux qui se cherchent une maison rénovée et écologiquement responsable, à ceux à la recherche d’idées de rénovation ou tout simplement aux amateurs de belles maisons.

La liste des perles à visiter le dimanche 18 octobre de 14 h à 16 h est disponible sur le blogue de Via Capitale du Mont-Royal ou sur la page Facebook.

 

Écoutez la chronique immobilière ici

Un marché « à l’avantage des acheteurs », un habitat plus écologique… Les grandes tendances.

Via-Capitale-Marche-Immobilier-QuebecDans quel quartier investir? Qu’est-ce qu’une mini-maison? Choisir un éco-courtier ou passer une certification éco-rénovation… La chronique immobilière de Nathalie Clément de Via Capitale du Mont-Royal est un véritable tour d’horizon sur les nouvelles du monde de l’immobilier au Québec.

La SCHL a publié cette semaine ses prévisions sur le marché de l’immobilier au Québec pour les deux prochaines années. Dans quels quartiers les prix vont baisser? Comment profiter au mieux de taux d’intérêt avantageux?

L’habitat responsable devient populaire au Québec ! Nathalie Clément nous suggère d’aller voir le festival des mini-maisons en juillet à Lantier.

Vous souhaitez rénover votre maison ? Passez la certification éco-rénovation de Ecohabitation et Via Capitale cette fin de semaine. La formation sera donnée à l’agence Via Capitale du Mont Royal vendredi à 16h et samedi à 11h.

Trouvez toutes ces informations et plus encore dans la chronique immobilière de cette semaine :

 

Pour en savoir plus:

Ce weekend, venez à l’événement PAVÉ POÉSIE 2ÈME ÉDITION 
Dans Les Affaires: Immobilier: Immobilier: les prix pourraient reculer en 2015 et 2016

Les substances nocives cachées dans votre maison.

CHRONIQUE 14

Cette semaine, Nathalie Clément, entre autres instigatrice de la vitrine de la rénovation écologique de Via Capital du Mont-Royal, nous fait un suivi du colloque Écohabitation et maison saine. Elle nous entretiendra sur les problèmes de santé récurrents qui peuvent trouver leur origine dans la moisissure ou les émanations toxiques de matériaux de construction. Bonne écoute!#ecohabitation

 

Une maison en santé pour être en santé dans sa maison:

Notre maison c’est notre nid, notre cocon, l’endroit où l’on se sent bien quoiqu’il arrive. Notre maison c’est le lieu où l’on se ressource et où l’on se sent protégé et à l’abri.

Mais est-ce vraiment la cas? Si dans l’absolu tout cela est vrai, dans la réalité, les choses sont parfois très différentes. En effet, la maison peut être la source de bien des maux persistants (allergies, problèmes respiratoires, eczéma…) et ce, à cause de divers contaminants. Dans la chronique immobilière de Oranges pressées sur CIBL, Nathalie Clément nous partage ce qu’elle appris au colloque Ecohabitation «Ma maison en santé».

Avez vous déjà pensé que votre mal de tête pouvait provenir du nouveau sofa dans le salon? Ou que vos éternuements persistants étaient liés à la moisissure? Probablement pas et c’est pourquoi le colloque Ecohabitation «Ma maison en Santé» a réuni un panel d’experts et d’intervenants afin de faire le point sur la question. Architectes, médecins, entrepreneurs en construction,… ont mis en évidence les différents problèmes de santé de la maison qui peuvent nous affecter et surtout, ont donné diverses solutions pour y remédier.

De manière général, si un problème s’éternise (maux de tête, toux, nez pris, éternuements, eczéma…), son origine est à chercher dans la maison.

Par exemple, la moisissure due à l’humidité est un élément à surveiller car elle cause des allergies: un hygromètre, un ventilateur dans la salle de bain et un bon ménage peuvent vous aider à contrôler voire régler le problème.

Le monoxyde de carbone est un véritable danger, il provoque maux de tête, étourdissements voire pire. La solution: un détecteur.

Les COV (composés organiques volatiles) présents dans (la colle de) certains meubles neufs sont responsables d’éternuements ou maux de tête. C’est pour cela qu’il faut bien lire les étiquettes ainsi que s’informer auprès des professionnels sur le contenu et composantes du meuble ou matériau.

Pour vous aider à faire le diagnostique de votre maison ou les bons choix pour vos rénovations, Écohabitation propose sur son site web une foule d’informations ainsi que des questions/réponses. Vous pouvez également poser les vôtres car votre santé passe par celle de votre maison!

Information complémentaire: voir article sur Écocourtier

Le financement et l’organisation de nos rénovations.

CHRONIQUE 9

Cette semaine, Nathalie Clément, directrice de Via Capital du Mont-Royal, vous entretient sur une panoplie de ressources pour bricoleurs et bricoleuses ainsi que pour le financement de votre premier achat immobilier ou de vos rénovations. Bonne écoute!

Pour en savoir plus, visitez:

Vitrine de la rénovation écologique de Via Capitale du Mont-Royal

Écohabitation | La ressource en habitation écologique

Héritage Montréal |Rénovez en toute confiance

Steph Bricole

Steph Bricole dans La Presse

Vitrine écologique dans une agence immobilière à Montréal.

Une étudiante du Collège de Montréal fait un article sur notre vitrine de rénovation écologique. Nous ne sommes pas les seuls à emboiter le pas!

Bonne lecture et bon congé,

Via Capitale du Mont-Royal

Vitrine écologique dans une agence immobilière à Montréal. 

par Adrienne Dansereau

En février dernier, l’installation d’une toute nouvelle vitrine écologique a été mise sur pied chez Via Capitale du Mont-Royal, une Agence Immobilière située dans le Plateau Mont-Royal.

Immophoto-Via-Capitale-Vitrine-EcoVitrine écologique de l’agence immobilière Via Capitale du Mont-Royal – (Immophoto)

Nathalie Clément, directrice de l’agence immobilière : Via Capitale du Mont-Royal, affirme qu’aujourd’hui, 80% des Québécois veulent réaliser des rénovations écologiques. Tout au long de l’année, Via Capitale du Mont-Royal offre des ateliers sur différents sujets touchant à la rénovation écologique. Ils vous guident et vous aident à travers le processus des rénovations. La vitrine sert également d’exemple pour les clients qui aimeraient rénover, mais n’ont aucune idée de quels matériaux utiliser, ou comment donner de la valeur esthétiquement a ce genre de travaux? « Nous avons transformé l’accueil de notre agence en lieu d’habitation, ainsi, nos clients qui réalisent des rénovations écologiques bénéficieront d’une meilleure valeur de revente ». Madame Clément raconte également que la cuisine de la vitrine est certifiée d’une statue platine et le séjour, certifié or par l’entreprise : Écohabitation.

Écohabitation est « un organisme à but non lucratif qui facilite l’émergence d’habitations saines, économes en ressources et en énergie, abordables, accessibles à tous et caractérisées par leur durabilité ». Écohabitation fait affaire avec Via Capitale pour un programme nommé « Éco Courtier », lancé en septembre dernier, qui donne aux courtiers accès à une formation qui leur permettra d’acquérir l’adhésion à l’accréditation. Celle-ci leur permettra à leur tour de conseiller leurs propres clients « sur les composantes d’une maison écologique ou proposer des améliorations pour rendre une future habitation plus saine. »

Journal Métro :

Un article publié le 11 mars 2014 dans le journal métro explique l’aide qu’apporte Via Capitale auprès de ses clients tout au long du processus de rénovation écologique. « En plus de vendre et louer des propriétés, l’agence conseille sa clientèle dans ses projets de rénovations. Elle la réfère aussi aux professionnels locaux spécialisés dans les travaux écoresponsables : architectes, designers, entrepreneurs en construction, voire une artisane confectionnant des tissus écologiques. » Via Capitale fait affaire avec certains spécialistes en la matière. Ils sont donc en mesure de référer leurs clients à tout spécialistes dans la rénovation écologique.

Comme mentionner plus haut, beaucoup d’entreprises de rénovations se tournent vers la construction verte. Dessins Drummond nous fait remarquer que maintenant la construction verte n’est plus qu’une simple tendance, c’est également un « mode de construction » qu’on instaure de plus en plus lorsqu’on construit nos maisons. Dessins Drummond offre un « guide de la construction verte » a consulté qui pourra aidez pendant la construction d’une maison. Plus de 150 plans existent en kiosque.

  1. http://journalmetro.com/local/le-plateau-mont-royal/actualites/590528/renovation-ecologique-en-vitrine/
  2. http://www.ecohabitation.com/
  3. http://www.ecohabitation.com/mots-cles/maison-ecologique-quebec
  4. http://www.dessinsdrummond.com/maison-verte.html
  5. http://www.viacapitaledumontroyal.com/vitrine-eco/
%d blogueurs aiment cette page :