Suggestions

Acheter avant 30 ans

Acheter immobilier avant 30 ans

Le resserrement des règles hypothécaires annoncé par le gouvernement fédéral l’automne dernier a fait beaucoup de bruit et suscité pas mal d’inquiétudes. Pour les acheteurs, de manière générale, cela a pour conséquence qu’ils devront soit épargner un peu plus ou cibler une maison plus abordable.

Mais voyons plus en détail l’impact sur les acheteurs de moins de 30 ans. Entre le remboursement des études ou autres dettes et les salaires moins élevés des débuts de carrière, doivent-ils renoncer à leur souhait de devenir propriétaire ?

Bonne nouvelle, la réponse est NON ! Devenir propriétaire avant 30 ans reste possible.

Voici comment :

Tout d’abord, il faut épargner ! En effet, que l’on soit 1er acheteur ou récidiviste, une mise de fonds est toujours nécessaire ! Il faut idéalement qu’elle atteigne 20 % de la valeur de la propriété. Cela dit, pas de panique, si ce n’est pas possible, il est toujours possible d’obtenir une assurance prêt hypothécaire de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) ou de Genworth Financial Canada. La mise de fonds sera alors de 5 % au minimum.

Il faut néanmoins prévoir en plus de cela un minimum de 3 % de la valeur de la maison pour payer les frais de démarrage (notaire, taxe de bienvenue, travaux, etc.).

La question est donc, mais comment épargner une telle somme ? Voici quelques idées :

• Ramasser la petite monnaie, autrement dit, mettre de côté le « p’tit change » des courses. Vous constaterez que les pièces s’accumulent vite !

• Automatiser, c’est-à-dire mettre en place un transfert automatique d’un montant fixe chaque mois vers un compte d’épargne et inclure cela dans son budget.

• Éviter le gaspillage : acheter usagé, cuisiner son lunch, ou éplucher les circulaires sont autant de manières de ne pas dépenser inutilement.

L’autre point important lorsque l’on désire devenir propriétaire est de payer ses dettes ! En effet, toutes les dettes seront prises en compte dans le calcul de la capacité d’emprunt.

Par ailleurs, moins il y a de dettes à payer, plus il y a d’argent disponible à épargner. Les dettes à rembourser en priorité sont plutôt les prêts à la consommation (carte ou marge de crédit, prêt personnel, etc.).

Quant au prêt étudiant, le remboursement accéléré est rarement avantageux puisque les prêts étudiants sont généralement amortis sur une période de 10 ans, le taux applicable est peu élevé et les intérêts payés sont déductibles d’impôts. Voilà qui devrait réjouir certains ! Mais pensez donc à payer toutes vos cartes de crédit !

Voilà les grands principes à respecter afin d’acheter avant 30 ans. Vous trouverez plus d’informations dans l’article du blogue Desjardins, Comment acheter sa première maison avant 30 ans

Vos changements d’adresse en 5 minutes

Vous avez trouvé votre propriété, tout est signé, il ne vous reste plus qu’à déménager! Les habitués du déménagement diront que c’est une futilité, mais pour la plupart, cette étape, en plus d’être assez physique, est très pénible administrativement parlant en raison des démarches à faire pour s’assurer que tout le monde soit au courant de votre nouvelle adresse!

changement adresse MovingWaldo

Respirez un bon coup et dormez sur vos deux oreilles à l’approche de votre déménagement, nous avons découvert un service formidable qui vous facilitera la vie! C’est MovingWaldo, un site internet pratique, gratuit et en plus, c’est québécois!

Son principe est simple, informez MovingWaldo de votre nouvelle adresse. Puis parmi leur répertoire de plus de 500 fournisseurs, sélectionnez ceux chez qui vous devez effectuer vos changements d’adresse. Vérifiez le tout, approuvez et c’est fini! Vous avez en masse du temps libre pour préparer votre pendaison de crémaillère!

N’hésitez pas à explorer le site, MovingWaldo propose aussi des trucs et astuces forts utiles pour rendre ce moment plus efficace. Nous gageons que nos clients apprécieront ce nouveau service de déménagement, autant utile que ludique! Une dernière bonne nouvelle et on vous laisse déménager en paix. MovingWaldo a un concours qui tourne en ce moment pour ceux qui ne renouvellent pas leur bail cette année!

adresse via capitale

Tout savoir sur l’immobilier | Étapes pour l’achat de votre maison

Saviez-vous que certains acheteurs préfèrent avoir un contrat d’achat avec leur courtier?
Saviez-vous que le courtier de l’acheteur doit défendre en priorité ses intérêts?
Saviez-vous que le courtier doit vous exposer son opinion de la valeur marchande?
Saviez-vous aussi que notre agence a obtenu le prix satisfaction client 2016 chez Via Capitale?

L’article suivant de l’OACIQ traite des grandes étapes pour acheter une maison.

N’hésitez pas à cliquer ici pour rejoindre nos courtiers et leur poser toutes vos questions!

Bonne lecture!

Tout savoir sur l’immobilier | L’inspection de la propriété

Saviez-vous que les agences et les courtiers sont soumis à un code de déontologie?
Saviez-vous que cet organisme qui nous régit a comme mission principale de protéger le public?
Saviez-vous que votre courtier a des obligations spécifiques à chaque étape d’une transaction immobilière?
Nous débutons la diffusion d’une série d’articles d’information produits par L’OACIQ.
Si vous êtes en démarche pour acheter ou vendre une propriété, ils vous intéresseront certainement.
Surtout, n’hésitez pas à contacter un de nos courtiers, ils sont une mine de renseignements et pourront parfaire vos connaissances en vous démontrant  leur savoir-faire!
L’article d’aujourd’hui traite de l’inspection de la propriété.
Pour faire un achat éclairé, saviez-vous que le courtier a l’obligation de vous révéler l’existence de rapports d’inspections antérieurs, ainsi qu’une déclaration du vendeur?
Bonne lecture!

Investir au Québec sans être résident : quelques conseils

VC-investir au quebecPeut-on acheter une maison au Québec sans être résident permanent? C’est la question que de nombreux Français se posent.

Acheter un condo ou un appartement pour des enfants qui étudient au Québec, investir dans une maison de vacances, ou faire le projet de s’installer définitivement dans la Belle-Province : si les raisons varient, de nombreux Français sont attirés par un marché immobilier québécois, bien plus attractif que le marché français, sans pour autant avoir le statut de Résident Permanent au Canada.

Quelles que soient les raisons qui vous poussent à investir, la réponse rapide est : OUI, c’est possible, mais à certaines conditions!

– Pour commencer, il faut bien faire ses devoirs et S’INFORMER sur les prix du marché; connaître le prix moyen d’un condo à Montréal, d’une maison en banlieue ou en région, afin de ne pas se faire avoir par les prix de vente «attractifs». Le marché québécois est très différent du marché français et le prix d’achat d’un bien au Québec n’a rien à voir avec les prix en France. Sans point de comparaison, il est facile de se tromper, et de dépenser plus qu’il ne le faut, en pensant néanmoins faire une bonne affaire; erreur qui peut avoir de grandes conséquences au moment de la revente!

– Afin de garantir l’investissement financier, il est essentiel d’avoir une mise de fond importante (idéalement 35% du prix d’achat, voire plus). Il est alors possible de faire appel à une institution bancaire au Québec pour prendre une hypothèque (emprunt).

– Pour faire un emprunt au Québec, il faut avoir un bon historique de crédit et ne pas faire l’objet d’un interdit bancaire dans le pays d’origine. La banque fait son enquête sur ce point et demandera des preuves. Bien sûr si vous n’avez pas besoin de faire appel à une institution bancaire au Québec pour l’hypothèque, ce point ne s’applique pas.

– Comme en France, il y a d’autres frais relatifs à l’achat et l’entretien d’un bien tels que les frais de notaire, la taxe de bienvenue, la taxe scolaire, l’inspection, l’assurance etc. qui viennent en sus des 35% de mise de fond, et qu’il faudra penser à intégrer dans votre calcul et dans vos frais.

– Enfin, si jamais le bien acheté devait être revendu, un impôt est prélevé sur la plus-value. La plus-value étant : (coût de vente – coût d’achat) – dépenses d’amélioration

Dans ce contexte, il est essentiel d’être accompagné pour pouvoir investir dans les meilleures conditions. Faire confiance à un professionnel de l’immobilier québécois ne sera donc pas un luxe, mais un vrai atout, et une aide encore plus précieuse pour trouver le bien idéal si vous réalisez une partie des transactions depuis l’étranger.

Le courtier immobilier vous accompagnera non seulement dans vos recherches pour dénicher le logement de vos rêves, mais il saura aussi vous conseiller et vous mettre en contact avec les bonnes personnes (courtiers hypothécaires, notaires, inspecteurs en bâtiment…) tout au long du processus d’achat.

Certaines agences ont dans leurs rangs de nombreux courtiers spécialisés dans les transactions internationales. N’hésitez donc pas à faire appel à leurs services, cela vous simplifiera la vie!

Pour plus d’informations :

Chambre des notaires : www.cnq.org/

Associations des Inspecteurs en bâtiment du Québec : aibq.qc.ca/fra/membres.php

Courtiers hypothécaires : www.hypotheca.ca/

Assurance habitation en tant que locataire? Assurément oui!

Protect Your House

Voici un excellent article rédigé par nos collaborateurs et courtiers immobiliers Romain Lecomte et Benoit Maunie « Deux agents dans la ville« … Pour en discuter retrouvez-nous sur notre page facebook 🙂

Tout ce que vous auriez aimé savoir sur l’assurance habitation sans jamais avoir osé le demander…Condensée d’une petite réflexion du quotidien essentielle.

 

Il n’est pas obligatoire de prendre une assurance habitation dans le cadre d’une location au Québec. Aucune loi ne nous y contraint, mais il est fortement conseillé de s’y résoudre. http://www.bac-quebec.qc.ca/centre_information/acces.asp

 

Et pourquoi cela ?

Encore un frais qui s’ajoute à mon budget mensuel ?

Je suis convaincu que je ne vais pas en avoir utilité! Mon propriétaire-locateur en dispose d’une, je n’en ai pas besoin…

Autant de réflexions et de commentaires que l’on peut entendre.

 

Dans un premier temps cette assurance couvre vos propres biens meubles en cas de sinistre (dégâts d’eau, incendies…). Et surtout cette assurance couvre aussi notre responsabilité civile, c’est-à-dire qu’elle nous protège et nous couvre contre les dommages que l’on pourrait faire subir à autrui. http://leblogdebenoit.com/category/lassurance-habitation/

 

Prenons un exemple concret. Un feu dont vous êtes responsable en tant que locataire se propage dans l’immeuble et endommage d’autres appartements. Et oui, vous êtes fumeur occasionnel et surtout distrait, ou encore vous aimez jouer les artificiers avec votre cuisinière voulant réaliser de nouvelles prouesses culinaires…Seule solution: protégez les autres et vous-même!

 

Pourquoi?

 

Les différents propriétaires de la bâtisse seront couverts par leurs propres assurances mais leurs assureurs se retourneront contre vous pour rentrer dans leurs frais. Si vous n’êtes pas assuré, il sera de votre responsabilité de rembourser ces frais qui peuvent être considérables (coût de reconstruction et dédommagement).

 

Par ailleurs, à savoir également en ce qui concerne la couverture des biens meubles que si toutefois il y’avait un vol dans votre auto (un laptop, des effets personnels), ce ne serait pas l’assurance automobile qui vous accompagnerait dans le remboursement des biens dérobés, mais encore votre assurance habitation.

 

On peut donc conclure qu’il est très important de prendre une assurance habitation en premier lieu pour couvrir sa responsabilité civile, mais aussi afin de couvrir ses biens meubles.

 

Il serait tout de même dommage de se faire poursuivre pour les dégâts causés par un incendie avec une facture de 500 000$ voir plus, mais aussi à titre moindre, mais pénalisant, de n’avoir aucun remboursement pour son ordinateur de travail, son matériel de tennis ou des bijoux de famille suite à un vol…

 

Et comment trouver une assurance adaptée, mais aussi la plus économique possible?

Facile! Déjà prendre le temps avec son conseiller. Il est inutile d’être pressé et il est important que vous compreniez bien le rôle de votre future assurance. Soyez un consommateur averti. Il est certain qu’un vrai professionnel de l’assurance saura vous guider.

 

Et pour payer la prime la moins élevée possible?

 

Déjà, souscrire une assurance correspondant à ses besoins (expliquer les caractéristiques de son logement, son utilisation et aussi le type de biens que vous possédez). Mentionnez que vous avez acquis un vase en porcelaine Ming aux enchères de Stokholm peut également s’avérer judicieux… .

 

Par ailleurs, vous pouvez augmenter le montant de votre franchise (il faudra cependant payer ce montant en cas de réclamation), mais aussi vous pouvez solliciter le même assureur pour vos différentes assurances, il vous le rendra bien!

http://blogue.lacapitale.com/habitation/economiser-sur-votre-assurance-habitation/

 

Enfin, souscrire pour deux ans et s’équiper d’un système d’alarme peut aider!

Pour résumer:

 

  • Prendre une assurance location?

Oui! Gardez l’esprit tranquille.

 

  • Adaptée à vos besoins?

Prenez le temps de les expliquer et de parler aux bonnes personnes.

 

  • Une assurance économique en termes de coût?

Assurément!

 

9 tendances alimentaires à surveiller en 2014

 

9 tendances alimentaires à surveiller en 2014 (PHOTOS)Chaque année, les consommateurs, les restaurateurs et les épiciers sont aux aguets des nouvelles tendances alimentaires. Voici une partie de ce qui nous attend pour 2014. À la maison On parle de plus en plus des indiewomen, ces femmes de 27 ans et plus, célibataires, sans enfant, vivant seules et dont l’alimentation prend une place importante dans leur quotidien. Selon l’expert en marketing alimentaire Phil Lempert:  » aux États-Unis, elles dépensent pas moins de 50 milliards par année en aliments et boissons.  » Et puisqu’elles sont plus nombreuses que les femmes mariées, l’industrie alimentaire a intérêt à s’occuper d’elles et de leurs besoins. Au supermarché Il existe mille et un sites de recettes. Il en existe quelques-uns qui offrent même de construire une liste d’épicerie pour vous. Mais, la crème de la crème en ce moment, c’est d’avoir une application qui gère les recettes, la liste d’épicerie, les aubaines et qui encourage même à faire de meilleurs choix. C’est d’ailleurs ce que proposeMetro, un concept qui ne risque pas de s’essouffler en 2014. Au resto, voici quelques aliments qui devraient s’y retrouver plus souvent. EN IMAGES: 1. Salicorne: Cette algue marine aussi connue sous le nom d’asperge de mer et pousse sur les berges des cours d’eau. Elle est croquante à souhait et est gorgée d’eau salée. Parfaite pour assaisonner les plats et ajouter de la texture. 2. Langue: Si le porc effiloché a été utilisé de toutes les façons et à toutes les sauces, faites maintenant place à la langue de porc, de bœuf ou de veau. Bien apprêtée, elle est absolument délicieuse. 3. Cocktails à base de thé: La bière était l’ingrédient de base de plusieurs cocktails des dernières années. C’est au tour du thé de donner le ton à votre cocktail préféré. 4. Thé: Au-delà des cocktails, on risque de voir le thé apparaitre à plusieurs endroits, pour parfumer une viande, une sauce, un dessert. 5. Les parfums du Moyen-Orient: Côté assaisonnement, c’est le Moyen-Orient qui semble voler la vedette en 2014. Sumac, za’atar et le piment d’Alep sont ceux donneront le ton à plusieurs plats dans la prochaine année. 6. Biscuit: Pas les biscuits sucrés, mais bien les biscuits américains qui ressemblent à un scone salé et qui sont très populaires des les états du sud sont à l’honneur. Avec la popularité des plats de cette région des États-Unis, il n’est pas étonnant de les voir apparaître de plus en plus sur les cartes. 7. Pigeon, lapin, chèvre: Bien que très connues dans certaines cuisines, ces viandes moins populaires auprès du grand public ici risquent de prendre de plus en plus de place sur les menus de resto et dans les boucheries spécialisées. 8. Sans sucre: Si le  » sans gras  » et  » faible en calories  » sont dépassés, le nouvel ennemi numéro un, c’est le sucre. Encore faut-il ne pas tomber dans tous ces produits artificiellement édulcorés. 9. Sandwichs à la crème glacée: Après les cupcakes et les beignes, les sandwichs à la crème glacée seraient le dessert à surveiller en 2014.

Embedly Powered

%d blogueurs aiment cette page :