Vie de Quartier

Nous aimons les Cabanes!

Nous aimons les Cabanes!

Nous aimons l’Avenue du Mont-Royal!

Nous sommes curieux!

Nous avons un cœur d’enfant!

Nous aimons le design et l’architecture!

Nous aimons l’art éphémère!

Si vous êtes comme nous, vous devez venir voir cette expo qui aura lieu du 1er au 4 juin sur le site de l’ancienne station de service Esso sur l’Avenue du Mont-Royal.

5 firmes de design et d’architecture ont eu comme prémisse de construire des cabanes avec du CARTON : Boîtes de déménagement, tubes, carton ondulé, panneaux alvéolés, miroirs…

Retrouvons notre enfance, la magie de la cabane, la joie de se plonger dans des univers poétiques et de se laisser bercer par les métaphores issues de l’imaginaire de ces créateurs d’émerveillement éphémère.

Les courtiers de Via Capitale du Mont-Royal  sont ravis de vous dire qu’ils offriront le Prix du Public, soit 500$ à une personne du ayant voté pour son œuvre coup-de-cœur.

Bonne visite!

Visitez la page Facebook de l’évènement CABANE:

Toutes les infos ici.

Firmes participantes : Collectif Escargo ADHOC architectes CastoretpolluxEN TEMPS ET LIEU Intégral Jean Beaudoin

Les matériaux cartonnés sont offerts par Cascades

Terrasse Bière Boréale

L’ours Boréale a soif et il vous invite à partager une bière sur sa terrasse aménagée pour l’occasion en Beer garden. Les DJ invités
assurent l’ambiance musicale.

VENDREDI 2 JUIN
17 H À 19 H Bæxel
SAMEDI 3 JUIN
17 H À 19 H Nils Fluck

Règlement concours mensuel de Via Capitale du Mont-Royal

CONCOURS MAI

Chez Via Capitale du Mont-Royal, on vous fait plaisir, et ce à chaque mois!
Après un mois d’avril assez pluvieux, on s’est dit que vous auriez probablement besoin de douceur et de réconfort. Pour ce faire, on renouvèle notre concours mensuel et on vous offre ce mois-ci un certificat-cadeau de $100 à savourer à pleines dents chez Rose Ross.

Soyez sûr de consulter le règlement concours ci-dessous. Une fois chose faite, participez!

COMMENT PARTICIPER? (et peut-être gagner!)

C’est simple!  Cliquez ici et parmi nos propriétés à vendre, choisissez votre adresse coup de coeur. Identifiez-la dans la section « commenter » qui est située en-dessous de la publication Facebook du concours.

Et voilà, vous êtes éligible!

RÈGLEMENT

  • Admissibilité
    Le concours est ouvert uniquement aux résidents de Montréal et de ses alentours. Aucun envoi postal ne sera effectué.
    Pour être éligible, vous devez commenter la publication épinglée en haut de la page Facebook, celle avec un panier comme image.
  • Période du concours
    Le concours se termine le dernier jour du mois à midi (12:00 pm). Tout commentaire après cette heure ne sera pas pris en compte.
  • Sélection du gagnant
    La sélection du gagnant se fait par tirage au sort à la fin de la journée du dernier mois.
  • Annonce du gagnant
    Le gagnant sera annoncé le 1er lundi du mois suivant.
    Le gagnant devra nous contacter dans les 48 heures suivant l’annonce. Sinon, un 2e nom sera tiré au sort.
    Le nom du gagnant sera annoncé sur les réseaux sociaux et une photo du gagnant à l’agence sera publiée sur les réseaux sociaux.

Restez connecté avec nous via Facebook (ViaCapitaleMontRoyal), Twitter (@capitaleMtRoyal) et Instagram (@viacapitaledumontroyal), le concours ainsi que notre commerce coup de cœur seront dévoilés chaque 1er du mois! Bonne chance à tous! 

 

CONCOURS AVRIL

Chez Via Capitale du Mont-Royal, nous aimons partager nos bonnes adresses! C’est pourquoi chaque mois, nous vous proposons de courir la chance de gagner un certificat-cadeau d’une valeur de $100 dans une de nos adresses gourmandes. Ce mois-ci, c’est à l’épicerie fine Le Boucanier par Atkins et frères que vous pourriez vous régaler!

Félicitations à notre gagnante du concours d’avril, Kim Caron!

Zéro Gravité: une rénovation à la hauteur

Il y a de remarquables travaux de rénovation dans l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal. Le récent centre plein-air Zéro Gravité au coeur du Plateau s’inscrit dans ses illustrations mémorables de transformations à la fois respectueuses des vestiges du passé et harmonieuses dans son environnement actuel.

Anciennement théâtre, puis cinémas à plusieurs reprises et enfin bingo, l’élégant bâtiment situé au 4519 avenue Papineau est aujourd’hui un magnifique espace propice à l’ascension physique (l’escalade) et spirituelle (le yoga).

Construit en 1921, l’édifice, classé patrimoine historique, retient l’attention des fondateurs qui décident alors de relever le défi de convertir ce lieu culturel en zone sportive. Pour ces derniers, également propriétaires de l’épicerie bio le Marché 3 Piliers, le but était de rénover l’espace tout en conservant son côté artistique. C’est ainsi que l’art a pris sa forme la plus sportive: l’escalade.

  

Insatiables curieux de la rénovation que nous sommes, nous leur avons posé quelques questions…

Comment avez-vous dénicher cet espace?
Tout simplement en passant à côté! Nous étions à la recherche d’un local possédant une bonne hauteur intérieure.

Quels ont été les défis lors de la rénovation?
Les démolition des gradins fut le plus gros défi, l’armature était imposante ainsi que les structures de bétons.

Comment avez-vous fait pour rénover, tout en conservant le patrimoine historique du bâtiment?
Disons que nous avons presque tout préservé. Nous avons construit que les murs d’escalade, un vestiaire avec des nouvelles toilettes. Ensuite nous avons retouché ce qui restait visible. 

Avez-vous gardé intact certains éléments du théâtre?
Tout est resté intact! On ne voit pas tout car les murs d’escalade cachent la majorité des murs du théâtre. Les gradins sont principalement les seuls éléments à avoir été détruits.

Pensez-vous que n’importe quel bâtiment historique peut trouver une seconde vie?
Nous pensons que oui! Il s’agit de trouver la vocation qui adhère au bâtiment afin de limiter les coûts de rénovation.

Combien de temps a duré la rénovation?
Six mois environ. L’ancrage des murs d’escalade fut un peu problématique à cause de la nature de la structure du bâtiment qui a l’époque avait des méthodes de construction qui diffèrent beaucoup des méthodes d’aujourd’hui.

Pourquoi était-il important pour vous de conserver l’aspect historique du bâtiment?
Nous croyons que l’histoire est la source de la culture. Nous croyons aussi que les bâtiments d’autrefois était construits avec beaucoup de temps et de main-d’œuvre et que les matériaux utilisés étaient de qualités. Ici c’est l’histoire qui parle! L’histoire d’une autre génération, d’une autre façon de faire, d’une autre façon de vivre. En préservant une partie du passé, c’est pour nous une marque de respect envers nos ancêtres.

Un Amour de Quartier: Le Village

Du Village gai au Quartier des spectacles en passant par le centre-ville de Ville-Marie, Maurice Nantel nous présente Montréal sous ses plus belles couleurs!

Le Village gai partage avec la Place des Arts le titre de pôle culturel le plus important au Québec. Une promenade dans ce secteur et on comprend rapidement pourquoi! En plus d’être l’un des plus vastes quartiers gais au monde, Le Village expose une diversité urbaine riche et une signature visuelle très colorée.

L’architecture ancienne, vestige de l’histoire du Village, côtoie les constructions de condos neufs, créant un paysage hétéroclite où la densité résidentielle est plus élevée que dans n’importe quel autre arrondissement de Montréal. Le foisonnement de commerces et de lieux culturels dans ce quartier le rend en effet très attrayant, faisant du Village une petite ville dans la métropole québécoise où il fait bon vivre et sortir.  

Toutes les stations télévision francophones du Québec y ont élu domicile; Radio Canada, TVA et Télé Québec et de nombreuses stations de radio. Cela contribue à la vitalité culturelle du quartier.  Ajoutant à cette identité visuelle diversifiée, la Brasserie Molson, l’une des plus vieilles entreprises industrielles du Canada, partage le paysage.

Des éléments que tout semble opposer se côtoient et créent une riche harmonie dans l’univers unique du Village et qui s’étire jusqu’au Quartier des spectacles. Ainsi, il est autant possible de se recueillir dans la sublime Église Unie Saint-James ou l’Église St. John The Evangelist et par la suite de revenir plus à l’est et d’apprécier un menu bistronomique au 1000 grammes et pourquoi pas poursuivre la nuit au Cabaret Mado et leurs spectacles cabaret hors du commun?

Il fait bon flâner dans les Aires libres et artistiques du Village ou se laisser transporter par les lumières hypnotisantes du corridor de la Place des Arts.
Jusque dans les profondeurs du métro Place des Arts, la créativité vous accompagne! En levant les yeux, on observe une architecture soigneusement travaillée et des oeuvres d’art ici et là. Quant à la sortie du métro Beaudry, les colonnes arc-en-ciel, symbole de la fierté gaie et lesbienne, mettent immédiatement dans l’ambiance chaleureuse du quartier! Bref, Montréal dans toute sa diversité!

Suivez-nous sur Facebook et Instagram pour découvrir les autres quartiers de notre belle métropole, vus par l’oeil attentif de Maurice Nantel du Studio WôWô.  

Un Amour de Quartier: HoMa

Quartier en pleine effervescence, Hochelaga-Maisonneuve, ou plutôt HoMa comme on dit maintenant, n’est plus ce qu’il était autrefois!

Lieu de diffusion culturelle et pôle commercial en devenir, l’arrondissement d’HoMa connaît de véritables transformations qui révèlent ses beautés et trésors cachés.

Quand on pense à HoMa, on pense au floral Jardin Botanique, aux grands espaces du parc Maisonneuve, à l’imposant Parc Olympique, aux nombreux produits locaux du marché Maisonneuve, à la majestueuse façade de la maison de la culture, bijou architectural de l’époque bien intégré dans le quotidien d’aujourd’hui.

Mis à part les traditionnels attraits touristiques populaires de cette région de la ville, de nouveaux projets d’urbanisation ayant vus le jour à HoMa s’ajoutent au charme d’antan et apportent un souffle nouveau pour le bonheur des résidents et des non-résidents.

L’inauguration en 2007 de la Place Simon-Valois est un bel exemple de la transformation positive d’HoMa. Inspirée du style européen, la Place apporte au quartier la fine gastronomie d’ici et d’ailleurs. Pour ne citer que lui, parce qu’ils sont nombreux les bons restaurants dans ce coin là, Le Blind Pig reçoit les foodies et les amateurs de bonnes bières dans un décor unique en son genre et dans une fourchette de prix tout à fait raisonnable!

Vieille de presque un siècle, la Promenade Ontario était le pôle économique de l’époque.

L’économie d’aujourd’hui est possible grâce aux dynamiques Promenades Hochelaga-Maisonneuve. Artère commerciale majeure, tout se trouve sur cette rue! De nombreuses boutiques d’antiquaires ont pris place et les commerces à saveur éco-responsable abondent. Dans un univers éclectique, passé et présent se mêlent, ancien et renouveau se côtoient. Bref, Montréal dans toute sa diversité!

Suivez-nous sur Facebook pour découvrir les autres quartiers de notre belle métropole, vus par l’oeil attentif de Maurice Nantel du Studio WôWô.

 

Crédit Photo: Ville de Montréal, Maison Notman et Musée McCord

Un Amour de Quartier: Le Plateau-Mont-Royal

Maurice, alias les studios Wowo, nous fera découvrir les quartiers centraux de Montréal.

Grand marcheur, amoureux de Montréal, Maurice nous livrera en photo sa vision personnelle des lieux qu’il affectionne, empreints de son rythme, sa musique, sa couleur et un brin d’impertinence. En commençant par Le Plateau puis Hochelaga-Maisonneuve, et ensuite selon ses pérégrinations, nous publierons les clichés qui ont intercepté l’œil de notre ami-marcheur.

Gageons que l’œil de Maurice combiné à sa Nikon, nous offrira des clichés qui feront notre joie tout au long de l’année. C’est donc une invitation à découvrir pour certains ou à redécouvrir pour d’autres, des maisons, des gens et des lieux du centre de Montréal que nous aimons.

Place à la caméra.

 

Collaboration avec l’influenceur Montréalais d’Instagram: @montrealismes

Grâce à nos débuts sur Instagram (@viacapitaledumontroyal), nous avons découvert le compte @montrealismes de Vincent Brillant. Fascinés par son talent pour capturer la ville sous ses plus beaux éclats, nous l’avons approché pour lui proposer un partenariat et il a dit oui.

Parce que nous sommes persuadés que la beauté de notre chère métropole se caractérise aussi par d’exceptionnels édifices résidentiels d’hier ou d’aujourd’hui, nous avons suggéré à Vincent d’immortaliser la rareté de quelques-unes des plus belles propriétés du Plateau-Mont-Royal.

 

L’époustouflante propriété rue Marie-Anne Est, inscriptions du programme ART, ouvre cette série spéciale.
Rénovée avec goûts par la talentueuse Kim Vincent, spéciale de transformations intérieures, cette maison à étages anciennement dépanneur a trouvé un souffle nouveau.

1270 RUE MARIE-ANNE E.
Le Plateau-Mont-Royal, H2J 2C2
MLS: 27077193
Crédit photos Vincent Brillant @montrealismes

Crédit photos Vincent Brillant @montrealismes

 

Toujours au cœur du Plateau-Mont-Royal, c’est sur la charmante avenue Laval que Vincent Brillant s’est ensuite arrêté.
L’étonnante maison à étages du programme ART combine avec brio vie urbaine et confort de campagne.

4380 AV. LAVAL
Le Plateau-Mont-Royal, H2W 2J8
MLS: 21308879
Crédit photos Vincent Brillant @montrealismes

Crédit photos Vincent Brillant @montrealismes

La prochaine propriété a avoir piqué la curiosité de @montrealismes est située sur la rue St-Christophe. La maison urbaine à étages est passée entre les mains de la firme d’architectes Naturehumaine et le résultat est un pur chef-d’œuvre!

4426 RUE ST-CHRISTOPHE
Le Plateau-Mont-Royal, J2J 2Z1
MLS: 18878480
Crédit photos Vincent Brillant @montrealismes

Crédit photos Vincent Brillant @montrealismes

Si vous ne connaissez pas encore son travail, voici un entretien avec l’homme derrière l’objectif de @montrealismes

Via-Capitale-Montrealismes-photo-immobilier

Depuis quand habites-tu la ville?
En fait j’y habite depuis ma naissance, donc depuis 26 ans et je n’ai aucune intention de la quitter de si tôt! C’est une ville que j’adore énormément, je dirais même viscéralement.

Pourquoi le nom “montrealismes”?
Au départ, lorsqu’Instagram a été inventée et que je me suis créé un compte, je trouvais que ça serait plutôt ordinaire de simplement utiliser mon vrai nom comme pseudonyme. Je me suis donc mis à réfléchir à un pseudonyme un peu plus original, et puisque je savais déjà que ma thématique était principalement axée sur Montréal et les choses qui la caractérisent, j’ai décidé que je devais intégrer le mot “Montréal” à mon nom pour en arriver à quelque chose que les gens retiendraient facilement. Puis, le côté “ismes” de Montréalismes, c’est simplement que pour moi, les photos que je publies sont souvent représentatives de choses typiquement Montréalaises. Ce sont donc mes photos elles-mêmes qui sont des “Montréalismes”! (Un peu comme on dit un “Perronisme” pour les expressions fallacieuses de Jean Perron, l’ancien entraîneur du Canadien). Et puis étant donné que les accents ne sont pas permis dans les pseudonymes sur Instagram, c’est devenu “Montrealismes”.

Parle-nous du processus, du travail derrière chaque photo publiée sur Instagram.
Derrière chaque photo que je publie sur Instagram il y a énormément de travail. Généralement, quand je sors prendre des photos, c’est pendant un après-midi entier. Je visite généralement plusieurs endroits à proximité dans un même secteur, parfois avec quelques amis, et nous prenons habituellement quelques centaines de photos. De toutes ces photos, seulement quelques unes seront retenues comme “candidats” potentiels pour Instagram et je passe ensuite au traitement des images (retouches, redressements, traitement des couleurs, etc). Ce n’est qu’après avoir traité toutes les photos candidates que je sélectionne une deuxième fois lesquelles se retrouveront vraiment sur mon compte, généralement c’est de 2 à 4 photos finales. Le processus entier se déroule sur mon iPhone, ce qui facilite le tout. Prise de photo, sélection, édition, publication sur Instagram ET visionnement. Pour la publication elle-même, c’est très rare que je publie le jour même où la photo a été prise. J’attends généralement quelques jours avant de publier.

Qu’est-ce que tu aimes le plus photographier?
En termes d’objets physique, ce que j’aime le plus photographier est de loin tout ce qui est du domaine du bâtiment. Maisons, entrepôts, boutiques, cafés, édifices, gratte-ciels, usines et vieux complexes industriels abandonnés. J’adore jouer avec l’aspect géométrique des bâtiments, faire des compositions qui reposent sur les formes, les lignes, les points de fuites, la symétrie, etc. Je suis assez habile à ce niveau là.
Ensuite, ce qui dicte mon intérêt à photographier telle ou telle partie du bâtiment est très souvent la lumière. J’adore photographier à l’extérieur et à la lumière naturelle. La façon dont celle-ci tombe sur les “sujets” que je photographie varie beaucoup selon l’heure du jour et le temps de l’année et altère drastiquement l’impression visuelle de la scène photographiée. Les conditions météos que j’apprécie le plus pour sortir faire de la photo sont souvent les extrêmes: tempêtes de neige, levé du soleil, couché du soleil, pluie battante, brouillard, etc. J’ai aussi un très grand intérêt pour la nature, faire des randonnées en montagne et photographier les paysages impressionnants.

Penses-tu que prendre Montréal en photo t’a aidé à la connaître davantage?
Sans l’ombre d’un doute. J’ai toujours été passionné par cette ville. Je “trip” aussi beaucoup sur les documents d’archives, les vieux films documentaires d’époque tournés au Québec et à Montréal, les vieilles photos historiques, etc. Photographier la ville est un gros bonus pour ma passion de la ville et ça amène inévitablement à découvrir des nouveaux endroits, des nouvelles personnes, etc!

Tes plus belles découvertes?
Choisir seulement quelques découvertes que j’ai faites à Montréal en prenant des photos pour Instagram est un défi assez difficile en soit! Mais en regardant mon fil de photos, je dirais que les quatre suivantes ont été particulièrement marquantes.

 

VB-carrière de Quartz abandonnée à Gatineau

Une ancienne carrière de Quartz abandonnée à Gatineau. Super impressionnant en personne!

 

Le quartier Shaughnessy complètement dissimulé au centre-ville de Montréal et super joli! De vieilles maisons colorées comme je les aime.

Le quartier Shaughnessy complètement dissimulé au centre-ville de Montréal et super joli! De vieilles maisons colorées comme je les aime.

 

Un vieux tunnel désaffecté qui passe sous la brasserie Molson de la rue Notre-Dame. J'étais allé y faire un tour en hiver et à ma surprise totale, il y avait ces immenses glaçons et montagnes de givre partout. Un itinérant et son chien y avaient trouvé refuge et a accepté de me servir de “modèle” en silhouette pour ma photo.

Un vieux tunnel désaffecté qui passe sous la brasserie Molson de la rue Notre-Dame. J’étais allé y faire un tour en hiver et à ma surprise totale, il y avait ces immenses glaçons et montagnes de givre partout. Un itinérant et son chien y avaient trouvé refuge et a accepté de me servir de “modèle” en silhouette pour ma photo.

 

Un des meilleurs endroits pour apprécier une vue exceptionnelle de la ville; le toit de l’ancien complexe industriel Silo 5.

Un des meilleurs endroits pour apprécier une vue exceptionnelle de la ville; le toit de l’ancien complexe industriel Silo 5.

 

Merci à Vincent Brillant pour cette exceptionnelle collaboration! Nous continuerons à suivre avec enthousiasme ses promenades dans Montréal.
À tous les “instagrameux”, suivez-nous sur @viacapitaledumontroyal!

Ville versus banlieue, une question de temps et d’argent

Cette semaine à l’émission Les Oranges Pressées sur CIBL, on revient sur la fameuse opposition qui divise les acheteurs: la banlieue versus la ville. Dans l’article Bye-bye banlieue paru dans Les Affaires, le chroniqueur Olivier Schmouker se penche sur une étude américaine annonçant la tendance des jeunes familles à rester en ville. Elle met en évidence les facteurs à l’origine de cette inversion des flux, facteurs qui peuvent être transposés à la métropole Montréalaise.

 

L’étude

Des chercheuses se sont intéressées à 27 métropoles états-uniennes et en on conclu que la génération des milléniaux, à savoir les 18-36 ans, veut rester vivre en milieu urbain. Pourquoi? Leur choix est motivé par le temps, l’argent et le bonheur.

Le temps est un facteur qui revient souvent et à juste titre. Entre 1980 et 2010, le temps passé dans les transports a augmenté d’environ 20% en Amérique du Nord.

La cause financière, étroitement liée aux moments gaspillés dans les transports, est une autre raison incitant la nouvelle génération à acheter en ville. Les pertes d’argent pour se rendre ou rentrer de son lieu de travail aux heures de pointe sont estimées à 121 milliards de dollars américains. Ce montant évalue le temps et l’essence dépensés dans les bouchons automobiles.

Le dernier argument avancé est une combinaison des motifs soutenus précédemment. Il semblerait que le temps perdu à transiter entre son lieu de travail et son domicile occasionne une diminution considérable de la joie de vivre. Témoins de ce mal-être, les enfants des personnes concernées l’ont associé à l’éloignement et au temps passé dans les transports. En résulte quelques années plus tard une volonté ferme de s’établir en ville plutôt qu’en banlieue. 

    

À Montréal

La tendance observée dans cette étude américaine est sensiblement la même chez les jeunes acheteurs de Montréal. Ils sont de plus en plus nombreux à vouloir faire leur vie dans les quartiers centraux de la métropole. D’où la profusion de nouveaux condos dans le centre-ville, répondant finalement à une demande de plus en plus accrue.
Mis à part un quotidien plus économique et moins épuisant, cette tendance immobilière urbaine permettrait une réduction du nombre de voitures. En 2007 aux États-Unis, 73% des américains possédaient une voiture, ils n’étaient plus que 66% en 2011.
Comme quoi, dire au revoir à la banlieue peut avoir du positif, même pour la planète!

 

Retrouvez-nous chaque semaine pour de nouvelles chroniques et suivez-nous sur Facebook!

Les bonnes adresses du temps des fêtes : les choix des courtiers

Via Capitale du Mont-Royal vous souhaite de joyeuses fêtes

Vous êtes à court d’idées cadeaux, de décorations ou de sorties? Pour vous donner un petit coup de pouce, les courtiers de Via Capitale du Mont-Royal vous partagent leurs adresses favorites du temps des fêtes.

Sorties culturelles ou familiales, restaurants, boutiques de décorations, activités extérieures et événements philanthropiques, ils mettent à nu Montréal et ses alentours et dévoilent leurs coups de cœur.

 

 

 

 

 


Top 3 des sorties culturelles du temps des fêtes

Chois-des-Courtiers-Sorties-Culturelles

1- Le spectacle Casse-Noisette des Grands Ballets Canadiens, recommandé par Sylvie Rovida, Karima Tidjani, Andrée Maude Côté, Eric Millan et Patrice Dansereau.

2 ex æquo- La marche de Noël aux flambeaux sur l’avenue Mont-Royal, un choix de Patrice Dansereau et Samia Ouertani.

2 ex æquo- Le bazar de Noël contemporain à la Société des Arts Technologiques, conseillé par Julie Rodrigue, Andrée Walsh et Nathalie Clément, directrice de Via Capitale du Mont-Royal

3- Les concerts de chants de Noël à la chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours, le choix de Nathalie Morin et Nancy Collin.

Le coup de cœur d’Anick Paquet, la Maison de la Culture Rivière des Prairies.


 Top 3 des sorties familiales du temps des fêtes

VC-Sortie familiale #1

1- Les feux d’artifice du Vieux Port de Montréal ont fait l’unanimité auprès de Jean-Patrice Bourguet, Julie Rodrigue, Eric Millan, Nancy Collin, Nathalie Morin et Samia Ouertani.

2- Montréal en Fêtes, vivement supporté par Andrée Walsh, Patrice Dansereau et Karima Tidjani.

Les Vitrines d’Ogilvy Sylvie Rovida 

3 ex aequo- Les concerts de Noël de Jeunesses Musicales du Canada  par Anick Paquet 

Les coups de cœur:

L’escalade au Bloc dans Ahuntsic (Andrée Maude Côté)

Le marché de Noël du Vieux Longueuil (Marie Lancup)

Le marché de Noël de l’Assomption (Anick Paquet)


 Top 6 des boutiques de décorations du temps des fêtes

Nos choix courtiers- idées déco

1- Le marché Atwater, le choix préféré de Julie Rodrigue, Nathalie Morin, Karima Tidjani, Sylvie Rovida, Samia Ouertani.

2- V de V maison, la sélection de Patrice Dansereau et Andrée Maude Côté.

Les coups de cœur:

Bazar Vintage Montréal (Andrée Walsh)

Fleuriste ABACA (Nancy Collin)

Homesense (Anick Paquet)

Aux mirabelles boutique à St-Charles sur Richelieu (Marie Lancup)


Top 5 des activités extérieures du temps des fêtes 

Choix des courtiers- jouer dehors

1- Noël dans le Parc, une sélection de Patrice Dansereau, Nancy Collin, Andrée Maude Côté, Karima Tidjani, et Samia Ouertani.

2- Couper son propre sapin, l’activité favorite de ?.

3- L’esplanade de la Place Ville Marie, le choix de Andrée Walsh.

4- Prendre un café à la croissanterie Figaro à Outremont, le coup de coeur d’Anick Paquet.

5- Patiner dans le Vieux Port de Montréal, l’activité favorite de Nathalie Morin.


Les choix gourmands des courtiers

Choix des courtier- sorties gourmandes

La Fonderie, la sélection de Karima Tidjani

Tapeo (Villeray) et Filet (Plateau), les choix de Julie Rodrigue

Le Saint-Urbain (Ahuntsic) et La Bête à Pain (Ahuntsic), les choix de Eric Millan

-L’auberge du dragon, la sélection de Nancy Collin

Le Saint-Urbain (Ahuntsic), le choix d’Anick Paquet

-L’Hôtel Herman (Mile-End), le choix d’Andrée Maude Côté

Il fornetto (Lachine), la sélection de Nathalie Morin

Bocata, le choix de Sylvie Rovida

Sirocco, Graziella, les sélections de Samia Ouertani

Novello (Boucherville), le coup de coeur de Marie Lancup


 Top 4 des événements philanthropiques du temps des fêtes

Via

1- La Grande Guignolée des Médias fait l’unanimité auprès de  Andrée Walsh, Julie Rodrigue, Patrice Dansereau, Anick Paquet et Karima Tidjani, Nathalie Clément et Marie-France Dusablon

2- Le Magasin-Partage de Noël de Rosemont, le choix de Nathalie Morin et Nancy Collin.

3- Les paniers de Noël d’HEC, le choix de Sylvie Rovida.

4- Les marmites de Noël de l’Armée du Salut, la sélection de Jean-Patrice Bourguet.

 Toute l’équipe vous souhaite un féerique temps des fêtes!