Zéro Gravité: une rénovation à la hauteur

Il y a de remarquables travaux de rénovation dans l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal. Le récent centre plein-air Zéro Gravité au coeur du Plateau s’inscrit dans ses illustrations mémorables de transformations à la fois respectueuses des vestiges du passé et harmonieuses dans son environnement actuel.

Anciennement théâtre, puis cinémas à plusieurs reprises et enfin bingo, l’élégant bâtiment situé au 4519 avenue Papineau est aujourd’hui un magnifique espace propice à l’ascension physique (l’escalade) et spirituelle (le yoga).

Construit en 1921, l’édifice, classé patrimoine historique, retient l’attention des fondateurs qui décident alors de relever le défi de convertir ce lieu culturel en zone sportive. Pour ces derniers, également propriétaires de l’épicerie bio le Marché 3 Piliers, le but était de rénover l’espace tout en conservant son côté artistique. C’est ainsi que l’art a pris sa forme la plus sportive: l’escalade.

  

Insatiables curieux de la rénovation que nous sommes, nous leur avons posé quelques questions…

Comment avez-vous dénicher cet espace?
Tout simplement en passant à côté! Nous étions à la recherche d’un local possédant une bonne hauteur intérieure.

Quels ont été les défis lors de la rénovation?
Les démolition des gradins fut le plus gros défi, l’armature était imposante ainsi que les structures de bétons.

Comment avez-vous fait pour rénover, tout en conservant le patrimoine historique du bâtiment?
Disons que nous avons presque tout préservé. Nous avons construit que les murs d’escalade, un vestiaire avec des nouvelles toilettes. Ensuite nous avons retouché ce qui restait visible. 

Avez-vous gardé intact certains éléments du théâtre?
Tout est resté intact! On ne voit pas tout car les murs d’escalade cachent la majorité des murs du théâtre. Les gradins sont principalement les seuls éléments à avoir été détruits.

Pensez-vous que n’importe quel bâtiment historique peut trouver une seconde vie?
Nous pensons que oui! Il s’agit de trouver la vocation qui adhère au bâtiment afin de limiter les coûts de rénovation.

Combien de temps a duré la rénovation?
Six mois environ. L’ancrage des murs d’escalade fut un peu problématique à cause de la nature de la structure du bâtiment qui a l’époque avait des méthodes de construction qui diffèrent beaucoup des méthodes d’aujourd’hui.

Pourquoi était-il important pour vous de conserver l’aspect historique du bâtiment?
Nous croyons que l’histoire est la source de la culture. Nous croyons aussi que les bâtiments d’autrefois était construits avec beaucoup de temps et de main-d’œuvre et que les matériaux utilisés étaient de qualités. Ici c’est l’histoire qui parle! L’histoire d’une autre génération, d’une autre façon de faire, d’une autre façon de vivre. En préservant une partie du passé, c’est pour nous une marque de respect envers nos ancêtres.